Qui suis-je ?

gaetan-vannayGrand reporter, reporter de guerre, spécaliste de la Russie, je poursuis aujourd’hui mes voyages et reportages en journaliste indépendant. Ancien correspondant en Grande-Bretagne et en Russie, ancien chef du bureau international de la RTS-radio, j’ai étudié le Russe à Ekaterinbourg et le comportement en terrain hostile dans les forêts écossaises avec des SAS britanniques. Le Collège de la Royale Abbaye de St-Maurice, les Universités de Neuchâtel et de Genève ont aussi contribué à mon édification.

J’ai travaillé – je travaille avec …

RTS, Radio Canada, France Inter, France Info, RTBF, Al Jazeera, France 24, Le Temps, Le Monde, 24H, Tribune de Genève

Prix

– Prix international sous pseudonyme, 2013 (pour continuer à travailler sur le sujet)
– Nominé au prix Bayeux 2012 du journalisme de guerre, pour un reportage réalisé à Hama en Syrie
– Prix Jean Dumur 2011 pour les reportages réalisés en Libye et en Syrie.

English version

«journalist in residence at GCSP»

Parce qu’un reporter restera toujours reporter. Avec l’envie de prendre le temps sur le terrain. De sentir les lieux et les gens. Sous toutes ces formes : journalisme écrit, radio, multimédia. références

D’un terrain hostile à l’entreprise, la gestion du risque – et du stress – ont plus de points communs que vous ne pourriez l’imaginer. Conférence, motivation speech, workshops, conseil. références

La géopolitique vue du terrain, l’analyse couplée au vécu. Pour mieux comprendre ce qui se passe dans le monde. La réalité du reportage en terrain hostile se raconte aussi. Je l’enseigne aussi, tout comme le journalisme, en Suisse et à l’étranger. références