enseignement du journalisme à Kiev

par | Déc 3, 2015 | Formation, Projet, Ukraine | 0 commentaires

Couvrir un conflit dans son propre pays est un dilemme moral difficile, le journaliste est aussi un citoyen. La vérité, rien que la vérité ? ou la défense du pays d’abord ?

Alors que le cessez-le-feu implémenté par les accords de Minsk 2 tient relativement dans la zone de conflit à l’est du pays, le gouvernement ukrainien privilégie le contrôle de l’information et la contre-propagande malgré l’approbation de lois en faveur de la liberté de la presse,  il explique devoir faire face à la propagande russe. Un contexte difficile pour exercer un journalisme indépendant.

Il faut tenir compte encore d’une culture du journalisme et de liberté de la presse toujours très fragile, qui n’a pas pu s’installer proprement dans les soubresauts de l’histoire récente de l’Ukraine post-soviétique.

Il existe pourtant au sein de la population ukrainienne une demande pour un journalisme aux standards professionnels, illustrée par la naissance de nombreux petits médias indépendants politiquement et économiquement, mais à l’audience encore confidentielle et au financement très fragile.  Les médias ont joué un rôle central dans l’escalade du conflit en Ukraine, ils pourraient jouer un rôle tout aussi essentiel dans la reconstruction de l’Ukraine … avec les bonnes réformes.

Ethique journalistique, base du journalisme, être journaliste dans son propre pays qui est en guerre (« attaqué »), le journalisme en terrain hostile, nous avons parlé de tout cela, travaillé. Et avons fini par une longue interview pour MediaSapiens.

Lieux:  Bibliotheka cafe & Chasopys, Kiev

Date: Les 24 et 25 novembre 2015